UN POINT CHAUD

 

No, you dont want to go to bed, some people remain, they are on the watch, they 're looking for sparks in the night ... like the old stove ,still hot, in the black send you invisible radiations, on your arms, you detect it, someone was there ! let's open heavy cast iron gates, little paper, we have to find cinder, sparklings parts in the dark, look, it 's becoming smoking , gently , not too much blowing ! whispering, let's prepare another paper, cardboard, little wood piece, lighter, that breaks easily... making such fibers....easier to  get... fire ! 

Non, vous n'avez pas sommeil, il reste des guetteurs , des chercheurs d'étincelles dans la nuit ! comme le poêle éteint, mais encore chaud, dans le noir, vous envoie un rayonnement invisible sur les avant bras, une chaleur, une présence, vite ouvrons les lourdes grilles de fonte, un peu de papier, on va bien trouver une braise, une escarbille, donner un peu de lumière,  dejà, ça carbonise et  ça fume un peu, souffler doucement, doucement... prépare vite un autre bout de papier, de carton, un petit morceau de bois bien sec, tout fin, léger, facile à casser... qui fera de petites  fibres, voilà... bien plus faciles à.... enflammer !

 

Dans mes tableaux,

on retrouvera souvent,

pas toujours mais souvent,

trois points orangés,

couleur de la braise :

 

Le premier point remercie  pour la pulsation du coeur, le fait d'être encore en vie, présent, actif .

Le second point remercie  pour les contacts, la relation, le sexe aussi, l'échange, l'amitié , l'autre.

Le troisième point remercie pour la connaissance, immense réservoir ou l'on peut s'abreuver, la soif de savoir, têter la connaissance comme ces masques africains qui en gardent la bouche tubulaire , soif de comprendre, de chercher, d'avancer.